• Je continue de vous raconter mon histoire,

    on s'installe, et chut, je vais commencer !!!

     

    J'écris pour les enfants

     

     

    A bout de forces, il s’arrête pour se reposer un peu,

     

    s’installe à l’ombre sous un arbre, et s’endort.

     

    - « Mais que se passe t’il, c’est quoi ce truc mouillé sur le bout de mon nez ? » 

     

    - « Hé, fais attention, je suis fragile, arrête de me secouer comme cela » !

     

    - « Qui es tu « ? lui demande alors Isidore.

     

    - « Je suis Jojo » lui répond l’escargot,

     

    -« Mais pose moi au sol, tu me donnes le vertige à me tenir aussi haut».

     

    Isidore posa Jojo et lui raconta son aventure.

     

    -« Pourrais tu m’aider ??? » lui demanda t-il ?

     

     

     

     

    J'écris pour les enfants

     

     

    - « Oui bien sûr, je sais où elles poussent,

     

    J’en ai mangé la semaine dernière, elles sont vraiment très bonnes,

     

    En plus elles sont énormes » lui répond Jojo.

     

    Isidore saute sur ses pattes, il faut partir tout de suite.

     

    Il se met à courir, tout heureux de cette rencontre,

     

    Et surtout en salivant à l’idée de se régaler très vite.

     

    Au bout d’un moment il se retourne pour parler à Jojo,

     

    Mais zut il n’est plus là.

     

    Il avait oublié que les escargots se déplaçaient tout doucement.

     

     

     

     

    J'écris pour les enfants

     

     

    Il revient sur ses pas,

     

    craignant d’avoir perdu son nouvel ami.

     

    Ouf il est là, à trois pas seulement du départ.

     

    - « Mais tu vas me faire mourir de faim à ce rythme là » !!

     

    - « Désolé mais c’est le plus rapide que je puisse faire.

     

    Si tu veux je t’explique comment y aller ».

     

    Hélas c’est si compliqué qu’Isidore se dit qu’il ne trouvera jamais.

     

    Il faut vite trouver une autre solution.

     


     

     

    J'espère que vous aimez mon histoire,

    n'hésitez pas à me donner votre avis, merci d'avance,

    à bientôt, pour la suite ...

     

    J'écris pour les enfants

     


  • Voici la suite de l'histoire...

     

    J'écris pour les enfants

     

     

    Il continue son chemin en sifflotant.

     

    Il croise Augustin le lapin.

     

    « Va-t-il aimer les fraises ? » se demande Isidore.

     

    Hélas pour lui, Augustin n’aime que les carottes ;

     

    Il veut même lui montrer le meilleur endroit

     

    Pour en manger autant qu’il le voudra,

     

    Mais Isidore refuse, il n’aime pas les carottes.

     

     

     

     

    J'écris pour les enfants

     

     

    Il reprend la route, quand soudain il tend l’oreille.

     

    C’est quoi ce bruit, ce grognement ?

     

    Rien de grave, c’est juste son estomac qui crie famine.

     

    Il croise Estelle une jolie hirondelle,

     

    « Je me demande si elle aime les fraises ??? »

     

    Hélas pour lui Estelle se régale de vers de terre.

     

    Estelle lui propose de partager en voyant qu’il a très faim.

     

    - « Pouahhhhhh !!!! Mais c’est dégoûtant » s’écrie Isidore.
    - « Comment peux tu manger cela ? ».

     

    - « Mais c’est très bon « lui répond Estelle.

     

    Plutôt mourir de faim que d’avaler cela pense Isidore.

     

    Mais il n’avait aucune envie de mourir,

     

    Il n’avait qu’une chose en tête : manger des fraises.

     

     

     

     

    J'écris pour les enfants

     

     

    Chemin faisant il croise une biche et son faon,

     

    Mais pas plus de chance,

     

    Ils ne mangent que de l’herbe.

     

    Ah si seulement je pouvais croiser Mick et Mack,

     

    pensa Isidore.

     

     

     

     

    J'espère que vous aimez mon histoire,

    n'hésitez pas à me donner votre avis, merci d'avance,

    à bientôt, pour la suite ...

     

    J'écris pour les enfants


  • Voici les premières pages d'Isidore

     

    J'écris pour les enfants

     

    J'écris pour les enfants

     

    J'écris pour les enfants

     

     

    Isidore est un petit dinosaure,

     

    qui vit dans une jolie forêt avec de grands arbres.

     

    Il a beaucoup d’amis,

     

    mais il ne manque qu’une chose à son bonheur : des fraises.

     

    En effet, l’autre jour lors de sa promenade il a entendu Mick et Mack,

     

    les deux oursons en parler.

     

    Depuis il en salive rien que d’y penser.

     

     

    J'écris pour les enfants

     

     

    Ce matin il prend une grande décision :

     

    Lui aussi va aller à la cueillette pour pouvoir se régaler.

     

    Hélas, il ne sait pas où les trouver. Il verra en route.

     

    Pour le moment il n’écoute que sa gourmandise.

     

    Au début il trouve cela très amusant et,

     

    Il prend même le temps de regarder le paysage.

     

    A gauche au loin, le volcan se dresse majestueux.

     

    Pour le moment il est sage ; mais ce n’est pas toujours le cas.

     

    Il lui arrive de se fâcher et de cracher du feu !!!

     

    A droite le lac, en été Isidore adore s’y baigner.

     

     

    J'écris pour les enfants

     

     

    Chemin faisant il croise Léon le hérisson.

     

    Il se demande si les hérissons aiment aussi les fraises.

     

    Hélas pour lui, Léon n’aime que la salade ;

     

    Il veut même lui montrer le meilleur endroit

     

    Pour en manger autant qu’il le voudra,

     

    Mais Isidore refuse, il n’aime pas la salade.

     

     

    à bientôt pour la suite de l'histoire...

    J'écris pour les enfants


     


  • Avant de terminer ma troisième histoire,

    je vous mets la toute première que j'avais écrit il y a un moment.

     

     

    Louis le papillon magique.

     

    J'écris pour les enfants

     

    Ce matin là Louis se réveilla dans un grand champ fleuri,

     

    Le soleil brillait de mille feux,

     

    Éclairant chaque fleur,

     

    Elles étaient aussi belles que des pierres précieuses.

    Louis ne savait plus où regarder.

     

    J'écris pour les enfants

     

    A gauche une magnifique bleue lui faisait un grand sourire,

     

    Et lui disait : « Aller viens n’aie pas peur, tu peux te poser sur moi et te régaler ».

     

    Louis n’y comprenait plus rien,

     

    Mais où se trouvait-il ?

     

    Hier soir il est allé se coucher, un peu tard, il est vrai,

     

    Et ce matin…

     

    J'écris pour les enfants

     

    -«  Mais pourquoi suis-je ici ? »

     

    -«  Et manger des fleurs alors que d’habitude j’avale de grosses tartines »… 

     

    -« Voyons voir ».

     

    -« Mais je ne suis plus un petit garçon, je suis devenu un papillon  !!! »

     

    -« Non ce n’est pas possible, je dois rêver » !!!

     

    -« Je vais vite me réveiller et tout va rentrer dans l’ordre. »

     

    J'écris pour les enfants

     

    C’était compté sans la fée qui s’était penchée sur son petit lit cette nuit.

     

    D’un coup de baguette magique elle a transformé son rêve en réalité.

     

    J'écris pour les enfants

     

    Louis peut à présent voir de très près la nature,

     

    Les fleurs, les arbres, les ruisseaux.

     

    Se poser où il veut, sans se faire disputer,

     

    Car Louis est un grand curieux, et veut tout voir, tout toucher, tout entendre,

     

    Mais hélas les adultes qui vivaient avec lui n’avaient rien compris,

     

    et Louis ne voyait ces jolies choses qu’à la télévision.

     

     

    J'écris pour les enfants

     

    A présent il hésitait ; voulait il à nouveau redevenir Louis le petit garçon,

     

    Ou rester ce magnifique papillon, qui pouvait aller où bon lui semble.

     

    Pour cela il suffisait qu’il se pose sur la fleur bleue pour la butiner.

     

    Et son rêve serait réalisé.

     

    J'écris pour les enfants

     

    Il appréciait déjà le soleil qui lui chauffait les ailes,

     

    Après tout pourquoi pas.

     

    Il hésita encore un instant,

     

    Qu’allait devenir maman sans lui, allait elle pleurer longtemps ??

     

    Mais l’aventure qu’il pouvait vivre était bien trop tentante.

     

     

     

    1, 2, 3, il se posa sur la fleur bleue et resta à jamais un beau papillon.

     

     

    J'écris pour les enfants

     

    Quand vous vous promenez, ouvrez grand vos yeux,

     

    Vous le verrez voler, n’oubliez pas de lui dire bonjour,

     

    Car c’est un papillon magique qui peut tout entendre et comprendre.

     

     

     

    J'écris pour les enfants

     

    Mamouzette ©



    Bonne journée, bisous, bisous.

    2xg0mzpcos0


  • Comme cette semaine je n'avais pas de petits loups à ma table,

    je remplace la grille de menu par une petite histoire que j'ai écrite il y a quelques temps...

    elle était déjà parue sur mon ancien blog, mais elle a été redemandée, alors c'est avec plaisir que je vais vous la raconter ...

     

    Rémi la petite souris

     

    J'écris pour les enfants

    Rémi la petite souris vivait à la campagne.

    Le soir sa maman lui lisait l’histoire, et oui, Rémi voulait toujours la même.

    Celle avec le gros éléphant rose.

    Rémi rêvait toute la nuit de devenir aussi rose et gros que l’éléphant.

    Un matin n’y tenant plus, il prit son sac et se mit en route.

    Il alla jusqu’à la gare et pris le premier train qui passait.

    C’était un petit train tout vert, qui circulait tout doucement, pour avoir le temps de tout regarder.

     

    J'écris pour les enfants

    Il passa par une magnifique forêt, qui de suite attira l’attention de Rémi.

    Tous les arbres étaient couverts de friandises.

    Comme le train fit un arrêt, Rémi alla se régaler de bonbons, chocolats et gâteaux en tous genres.

     

    J'écris pour les enfants

    Juste à côté il y avait un lac, un petit poisson jaune sortit la tête de l’eau et lui dit :

    « Ne mange pas autant, tu vas finir par éclater ».

    Mais Rémi ne voulut rien entendre.

    Il avala encore et encore.

    Il se mit à grossir, grossir, tant et si bien, qu’au moment de remonter dans le train, impossible de passer la porte.

     

    J'écris pour les enfants

    Zut, flûte et crotte, comment continuer mon voyage à présent.

    Il se retourna pour trouver une solution, quand il aperçut une montgolfière.

    Rémi se dit que la chance était de son côté, qu’après tout, il verrait encore mieux le paysage.

    Péniblement il se hissa dans le panier, et attendit le décollage.

    Hélas Rémi était bien trop lourd, et la montgolfière resta clouée au sol.

     

    J'écris pour les enfants

    Pendant ce temps Monsieur Eléphant bien installé dans sa maison se regardait dans son miroir.

    « Mais zut et flûte et…. Je perds ma couleur rose, il va falloir retourner dans la forêt magique, manger quelques macarons à la framboise pour avoir meilleure mine ».

    Ce qu’il ne savait pas encore, c’est que Rémi avait tout mangé !!!

     

    J'écris pour les enfants

    Monsieur Eléphant se mit en route, à chaque fois qu’il se voyait dans une vitrine, il sursautait, il devenait de plus en plus blanc, il finit même par devenir transparent.

    Plus personne ne faisait attention à lui.

    Il se mit à courir à toutes jambes, sautant par-dessus les maisons, c’est comme s’il avait des ailes à présent.

     

    J'écris pour les enfants

    1 – 2 – 3 , le voici arrivé.

    Il se tenait juste à côté de Rémi qui avalait à l’instant la dernière bouchée du macaron qui lui aurait sauvé la vie.

    Désespéré il s’assit au bord du lac, se disant qu’il allait se jeter à l’eau, que plus rien ne serait comme avant de toute façon.

    Soudain il entendit une toute petite voix : « viens me rejoindre, et tu vivras le plus beau jour de ta vie ».

     

    J'écris pour les enfants

    Monsieur Eléphant se dit qu’après tout il n’avait rien à perdre, et plouf se jeta dans le lac.

    Il était si gros que toute l’eau jaillit du lac, il ne restait plus que le petit poisson jaune qu’il écrasa, sans le vouloir bien entendu.

     

    J'écris pour les enfants

    Il se mit à pleurer à chaudes larmes, tant et si bien que le lac se remplit à nouveau.

    Le petit poisson était toujours vivant, et offrit sa couleur à Monsieur éléphant.

    Le voilà devenu un bel éléphant tout jaune, mais avec cette couleur pas question de retourner en ville, personne ne le reconnaîtrait.

     

    J'écris pour les enfants

     

    Il en était là dans ses pensées quand le train siffla le départ, il le prit machinalement, ne sachant où aller.

    Rémi, était assis, adossé à un arbre, il boudait depuis des jours et des jours, il n’avait pas v le temps passer, il en avait même oublié de manger.

    J'écris pour les enfants

    Tchou, tchou, tchou, tchou

    Rémi lève la tête en bougonnant se frotte les yeux

    « Mais qu’on me pince que je me réveille, ce n’est pas possible, un éléphant jaune, mais alors je n’ai pas besoin d’aller en ville puisque je ne trouverai pas d’éléphant rose là – bas ».

    Il sauta sur ses pieds et se mit à courir.

    « Monsieur Éléphant attend moi, j’ai plein de questions, il faudra m’expliquer ».

     

    J'écris pour les enfants

     

    Monsieur Eléphant lui tendit la main par la fenêtre, et en moins de deux, Rémi se trouva assis sur ses genoux.

    « Petite souris que t’arrive t’il donc ? »

    Petite souris, petite souris, se répéta Rémi en se grattant la tête, il finit par se toucher un peu partout, et oui, Rémi avait dégonflé, car cela faisait des jours qu’il n’avait rien mangé.

    Rémi raconta son histoire à Monsieur Éléphant durant le trajet qui le ramenait à la maison.

     

    J'écris pour les enfants

     

    J'écris pour les enfants

    Au terminus ils descendirent ensemble du train, et Rémi invita Monsieur Eléphant chez lui,

    Sa maman si contente de le retrouver prépara un succulent déjeuner.

    Ils se régalèrent tout en racontant leur aventure à Madame Souris.

     

    J'écris pour les enfants

    Madame Souris s’absenta un moment pour préparer le dessert.

    Monsieur Éléphant et Rémi s’installèrent au salon, la porte s’ouvrit d’un coup, c’était le dessert, Madame Souris apportait un énorme gâteau… à la framboise !!!

     

    J'écris pour les enfants

     

    Mamouzette ©



    Je vous souhaite une bonne journée, en espérant que ma petite histoire vous apporte un petit moment de bonheur.

    Bisous, bisous.

    J'écris pour les enfants





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique